Centre régional d’études,

d’actions et d’informations
en faveur des personnes

en situation de vulnérabilité

Parution de l'étude du GCMS A.I.D.E.R et de l'ANCREAI sur l'accessibilité des formules de répit

Image titre

Alors que 8,3 millions de personnes s’occupent d’un proche dépendant (parent, enfant, conjoint) en raison d’un handicap, d’une maladie ou de l’avancée en âge, le Groupement de Coopération Sociale et Médico-Sociale “Actions pour l’Information le Développement et les Etudes sur les Relais aux aidants” (GCSMS A.I.D.E.R) publie une étude réalisée à sa demande par la fédération nationale des CREAI (ANCREAI) sur l’accessibilité du répit pour les aidants.

 

Au travers de cette étude visant à observer et analyser à la question de l’accessibilité - au sens large du terme - de l’offre de répit, et à mieux connaître son impact sur la vie des aidants de personnes en situation de handicap, le GCSMS A.I.D.E.R souhaite contribuer à l’amélioration, au développement et à la diversification de l’offre de répit. Il avance à cet effet des préconisations concrètes à destination des gestionnaires, orienteurs, planificateurs et tarificateurs sur les adaptations nécessaires pour favoriser l'accessibilité au répit et développer le "penser aidants" dans la culture professionnelle.

 

Pour permettre une meilleure adéquation entre les besoins et l’offre mais aussi favoriser la mise en relation de l’offre avec les besoins, l’étude du GCSMS A.I.D.E.R propose, dans la complémentarité des apports de l’étude de la DGCS (2017) :

  • d’étudier les processus d’évaluation et d’orientation du répit, tel que les pratiquent les MDPH, en lien notamment avec des critères mis en oeuvre par les équipes d’évaluation, leur connaissance des solutions de répit existantes sur le territoire, de la présence plus ou moins importante de situations par défaut ou sans solution sur le territoire, des retours éventuels des familles sur l’adaptation de ces dispositifs à leurs besoins et attentes ;
  • d’identifier les facteurs explicatifs du recours et du non-recours aux dispositifs de répit ;
  • d’analyser et de typologiser l’offre de répit ;
  • de recueillir l’avis des aidants sur l’impact des expériences de répit sur leur vie et celle de leur proche handicapé ainsi que sur leurs souhaits en termes d’amélioration de leurs conditions d’accès, d’accueil et d’accompagnement.

 

Équipe mobilisée pour l’étude

 

Organisme : ANCREAI

Responsable du projet : Rachelle LE DUFF (CREAI de Bretagne)

Chercheur(e)s :

Anny BOURDALEIX (ANCREAI)

Agathe DENEF (CREAI Hauts-de-France)

Charlotte PERROT-DESSAUX (CREAI Centre-Val de Loire)

Patricia FIACRE (CREAI Aquitaine)

Christelle MOULIE (CREAI Normandie)

Chloé GUYON et Sophie MORALY (CREAI Auvergne Rhône-Alpes)

Séverine MAGRIS et Antoine FRAYSSE (CREAI Pays de la Loire)

 

Télécharger le communiqué de presse

 

Télécharger la synthèse de l'étude

 

Télécharger le rapport complet